Europe first !

12 I D E E S pour un « nationalisme» Européen !

L’élection de Donald Trump peut, paradoxalement, constituer une opportunité pour relancer l’Europe ! Elle nous interroge sur ce que doit etre le périmètre pertinent de « repli sur soi »ou si l’on préfère de protection des effets pervers de la mondialisation : la France ou l’Europe ? Pour peu que l’on regarde l’évolution de la population mondiale (1 milliard en 1804, 2 en 1927, 3 en 1960, 4 en 1974, 5 en 1987, 7 en 2011 ) et la place de la France( moins de 1%) il paraît évident que pour les pays du vieux continent le seul espace approprié pour relever les immenses défis qui se posent à nous est l’espace européen, lequel occupe une place modeste en matière de population (7%) mais encore importante en matière de richesse ( 25% du PIB). Europe et USA représentent encore près de 50%du PIB mondial !
Au slogan « America first » de Donald Trump pourqoui les européens ne répondraient-ils pas par « Euroe first » ? Pas l’Europe ultra libérale que nous a laissé le « saint » marché mais une nouvelle Europe à reconstruire sur des bases protectrices des peuples tout en étant ouverte au monde! Une Europe qui organiserait la concurrence avec les autres pays et non, comme c’est le cas aujourd’hui,entre ses propres membres !
L’élection présidentielle française est une occasion unique de vérifier les propositions des candidats du réflexions sur le sujet : « repli sur soi » national ( suicidaire!) ou (relatif) « repli sur soi » européen ?
J’ai tenté ici de résumer par un moyen mnémotechnique mes (modestes) réflexions sur le sujet . Elles ne demandent qu’à etre critiquées et enrichies par vos commentaires… si vous le voulez bien 😉 Un grand Merci d’avance !

12 I D E E S pour un « nationalisme»Européen !

I (I mmigration I négalités I mpots )
D (D éfenseD ouanesD igital)
E (E mploi E nvironnement E ducation )
S (S ouveraineté S olidarité S ubsidiarité
——————————————————————————

1 – Immigration ; Sujet majeur : 1 milliard de personnes vont migrer d’ici à 2050!Comment espérer aborder un tel problème dans le cadre étroit des Etats nations ? La question migratoire est celle qui dérange la plupart des démocraties mondiales !

2-Inégalités : c’est l’une des causes principales de la vague de révolte qui s’étend progressivement sur tous les pays contre le monde qui est et le monde qui vient . L’élection américaine confirme oh combien cette tendance. On constate partout une dévalorisa,tion des politiques et , au delà des clivages traditionnels « droite/ gauche » l’apparition d’un nouveau clivage « peuple/élites ». Le développement de la richesse d’un pays est la condition première de la lutte contre les inégalités . Or ce sont les échanges avec les autres pays qui permettent ce développement . Le repli sur soi n’est pas la solution !

3- I mpots : La fiscalité est un élément essentiel de la compétitivité d’un pays .A l’heure où Donald Tump envisage de dimminuer très sensiblement les impots sur les entreprises pour les rendre plus compétitives que pourra faire un Etat seul sauf à se lancer dans un dumping fiscal et social pour conserver un minimum de compétitivité à ses entreprises ? L’Europe peut « peser » face aux Etants Uni…pas la France !

4-D éfense : Le désengagement progressif des USA de l’OTAN va bien obliger les pays européens à prendre en main leur défense . Le projet de création d’une armée européenne, rejeté en 1954 par la France alors que les autres pays l’avaient signé, doit redevenir unobjectif prioritaire même si d’aucuns le jugent utopique !

5-D ouanes : Qu’il faille des frontières est évident ! En 1963, au collège d’études fédéralites à Aoste, j’avais retenu que l’Europe c’était la libre circulation ( biens, services, hommes, capitaux) et le TEC ( Tarif Extérieur Commun) ! Que voilà une idée à revivifier !

6-D igital ;Dans l’économie numérique les producteurs sont asiatiques ou américains . Incontournables, ils captent l’essentiel de la valeur et détiennent la capacité d’influer sur le fonctionnement même d’Internet. Nousn européens , consommons du « coca cola numérique » ! Le défi numérique ne pourra etre relevé qu’au niveau européen. Dans le monde de demain c’est un défi majeur !

7-E mploi : L’ubérisation et l’économie collaborative , que l’on confond souvent sont porteuses tout à la fois de nouvelles opportunités mais aussi de risques de développement d’un nouveau prolétariat et de destruction d’emplois. Elles doivent faire l’objet d’une réflexion globale pour donner un statut protecteur à ceux qui, inévitablement, adopteront ces nouvelles façons de travailler . L’économie de réseau est en marche. Cette révolution doit etre débatue par les peuples européens au même titre que celle, inévitable, du revenu universel

8-E nvironnement : Face au pouvoir de nuisance climatique des USA si Donald Trump tient ses promesses (espérons qu’il ne les tiendra pas!) les Européens ont une responsabilité particulière. Ils ne pourront « pser » sur cette question centrale pour l’avenir de l’humanité que s’ils l’abordent ENSEMBLE !

9-E ducation : Elément central dans l’émergence progressive d’une citoyenneté européenne l’éducation doit faire l’objet de nouvelles collaborations . C’est ce que prévoit le cadre stratégique éducation et formation 2020 . Il serait « criminel » de le remettre en cause !

10-S ouveraineté :  Qu’il s’agisse de l’immigration, du chômage, de la crise économique, de la pauvreté ou de l’insécurité, les courants populistes et eurosceptiques attribuent à « l’Europe » tous les maux possibles et imaginables….L’intégration européenne et la mondialisation ont radicalement miné les souverainetés nationales, dans toutes leurs dimensions – démocratique, socio-économique, culturelle et même coercitive….l’état moribond des souverainetés nationales ne pourra permettre aux citoyens et à leurs dirigeants de faire face aux défis et menaces
Seul un projet de souveraineté au niveau européen permettrait de redonner aux citoyens un pouvoir d’agir sur le réel. ».Encore faut-il que les peuples soient conscients de cette necessité…..et que les Français sollicitent les candidats à l’élection présidentielle sur leur projet dans ce domai, ne : sortir de ‘UE ou réformer l’UE pour en faire un espace de coopération entre ses membres et une puissance compétitive avec les grands pays actuels (USA,Chine…) et émergents ?

11-S olidarité :  Au delà d’une prise de conscience de l’urgence de batir unesolidarité européenne face aux crises il est temps de programmer une harmonisation progressive dans tous les domaines vitaux ( social , fiscal …) et d’installer , pas à pas, un esprit de collaboration en lieu et place de l’esprit actuel de compétition dont chacun peut constater les dégats !

12-S ubsidiarité : « Le principe de subsidiarité vise à privilégier le niveau inférieur d’un pouvoir de décision aussi longtemps que le niveau supérieur ne peut pas agir de manière plus efficace.Le principe de subsidiarité vise à assurer une prise de décision la plus proche possible du citoyen en vérifiant que l’action à entreprendre au niveau européen est justifiée par rapport aux possibilités qu’offre l’échelon national, régional ou local. Ce principe a été conçu pour rapprocher les lieuxdécisionnels des citoyens et éviter l’éloignement des lieux de pouvoir »
Ce principe devait servir de base à la construction de l’UE ! Quand on voit la façon dont il a été dévoyé il est plus que temps que les peuples s’en saisissent pour en comprendre tout le sens et s’engager dans un processus de RECONSTRUCTION d’ une indispensable EUROPE !
___________________________________________________________

En conclusion les élections américaines confirment une tendance observée depuis un certain temps dans la plupart des pays : Le peuple a marre des poitiques professionnels déconnectés de la réalité. Un monde s’effondre devant nous, un système s’effondre! L’Europe doit se ressaisir ! l’Europe doit avoir une politique globale et se poser en alter égo des US en reprenant dans la (probable) politique américaine ce qui peut etre favorable ( régulation d’une mondialisation sauvage) et en anticipant les conséquences de la fermeture progressive du « parapluie » américain … perspective qui devrait nous inciter à reprendre rapidement les choses en main !

Pierre Ygrié

12 novembre 2016

Publicités