Europe first !

12 I D E E S pour un « nationalisme» Européen !

L’élection de Donald Trump peut, paradoxalement, constituer une opportunité pour relancer l’Europe ! Elle nous interroge sur ce que doit etre le périmètre pertinent de « repli sur soi »ou si l’on préfère de protection des effets pervers de la mondialisation : la France ou l’Europe ? Pour peu que l’on regarde l’évolution de la population mondiale (1 milliard en 1804, 2 en 1927, 3 en 1960, 4 en 1974, 5 en 1987, 7 en 2011 ) http://www.worldometers.info/fr/population-mondiale/ et la place de la France( moins de 1%) il paraît évident que pour les pays du vieux continent le seul espace approprié pour relever les immenses défis qui se posent à nous est l’espace européen, lequel occupe une place modeste en matière de population (7%) mais encore importante en matière de richesse ( 25% du PIB). Europe et USA représentent encore près de 50%du PIB mondial !
Au slogan « America first » de Donald Trump pourqoui les européens ne répondraient-ils pas par « Euroe first » ? Pas l’Europe ultra libérale que nous a laissé le « saint » marché mais une nouvelle Europe à reconstruire sur des bases protectrices des peuples tout en étant ouverte au monde! Une Europe qui organiserait la concurrence avec les autres pays et non, comme c’est le cas aujourd’hui,entre ses propres membres !
L’élection présidentielle française est une occasion unique de vérifier quels sont les candidats du réflexions sur le sujet « repli sur soi » national ( suicidaire!) ou du (relatif) « repli sur soi » européen ?
J’ai tenté ici de résumer par un moyen mnémotechnique mes (modestes) réflexions sur le sujet . Elles ne demandent qu’à etre critiquées et enrichies par vos commentaires… si vous le voulez bien 😉 Un grand Merci d’avance !

12 I D E E S pour un « nationalisme»Européen !

I (I mmigration I négalités I mpots )
D (D éfense D ouanesD Digital)
E (E mploi E nvironnement E ducation )
S (S ouveraineté S olidarité S ubsidiarité
———————————————————————————————–

1 – Immigration ; Sujet majeur : 1 milliard de personnes vont migrer d’ici à 2050!Comment espérer aborder un tel problème dans le cadre étroit des Etats nations ? La question migratoire est celle qui dérange la plupart des démocraties mondiales !

2-Inégalités : c’est l’une des causes principales de la vague de révolte qui s’étend progressivement sur tous les pays contre le monde qui est et le monde qui vient . L’élection américaine confirme oh combien cette tendance. On constate partout une dévalorisation des politiques et , au delà des clivages traditionnels « droite/ gauche » l’apparition d’un nouveau clivage « peuple/élites ». Le développement de la richesse d’un pays est la condition première de la lutte contre les inégalités . Or ce sont les échanges avec les autres pays qui permettent ce développement . Le repli sur soi n’est pas la solution !

3- Impôts : La fiscalité est un élément essentiel de la compétitivité d’un pays .A l’heure où Donald Trump envisage de diminuer très sensiblement les impôts sur les entreprises pour les rendre plus compétitives que pourra faire un Etat seul sauf à se lancer dans un dumping fiscal et social pour conserver un minimum de compétitivité à ses entreprises ? L’Europe peut « peser » face aux Étant Uni…pas la France !

4-Défense : Le désengagement progressif des USA de l’OTAN va bien obliger les pays européens à prendre en main leur défense . Le projet de création d’une armée européenne, rejeté en 1954 par la France alors que les autres pays l’avaient signé, doit redevenir un objectif prioritaire même si d’aucuns le jugent utopique ! https://fr.wikipedia.org/wiki/Communaut%C3%A9_europ%C3%A9enne_de_d%C3%A9fense

5-Douanes : Qu’il faille des frontières est évident ! En 1963, au collège d’études fédéralites à Aoste, j’avais retenu que l’Europe c’était la libre circulation ( biens, services, hommes, capitaux) et le TEC ( Tarif Extérieur Commun) ! Que voilà une idée à revivifier !

6-Digital ;Dans l’économie numérique les producteurs sont asiatiques ou américains . Incontournables, ils captent l’essentiel de la valeur et détiennent la capacité d’influer sur le fonctionnement même d’Internet. Nous européens , consommons du « coca cola numérique » ! Le défi numérique ne pourra etre relevé qu’au niveau européen. Dans le monde de demain c’est un défi majeur !

7-E emploi : L’ubérisation , https://www.youtube.com/watch?v=LAiTWumNWGw, et l’économie collaborative http://www.20minutes.fr/magazine/économie-collaborative/perspectives/les-7-defis-qui-attendent-leconomie-collaborative-en-2016/ , que l’on confond souvent http://bfmbusiness.bfmtv.com/01-business-forum/uberisation-ou-economie-collaborative-ne-confondez-plus-voila-les-differences-946625.html
sont porteuses tout à la fois de nouvelles opportunités mais aussi de risques de développement d’un nouveau prolétariat et de destruction d’emplois. Elles doivent faire l’objet d’une réflexion globale pour donner un statut protecteur à ceux qui, inévitablement, adopteront ces nouvelles façons de travailler . L’économie de réseau est en marche. Cette révolution doit être débattue par les peuples européens au même titre que celle, inévitable, du revenu universel http://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/0211346651747-un-revenu-universel-pour-renover-notre-modele-social-2031861.php

8-Environnement : Face au pouvoir de nuisance climatique des USA si Donald Trump tient ses promesses (espérons qu’il ne les tiendra pas!) les Européens ont une responsabilité particulière. Ils ne pourront « pser » sur cette question centrale pour l’avenir de l’humanité que s’ils l’abordent ENSEMBLE
!
9-Education : Elément central dans l’émergence progressive d’une citoyenneté européenne l’éducation doit faire l’objet de nouvelles collaborations . C’est ce que prévoit le carde stratégique éducation et formation 2020 . Il serait « criminel » de le remettre en cause ! http://ec.europa.eu/education/policy/strategic-framework_fr

10-Souveraineté :  Qu’il s’agisse de l’immigration, du chômage, de la crise économique, de la pauvreté ou de l’insécurité, les courants populistes et eurosceptiques attribuent à « l’Europe » tous les maux possibles et imaginables….L’intégration européenne et la mondialisation ont radicalement miné les souverainetés nationales, dans toutes leurs dimensions – démocratique, socio-économique, culturelle et même coercitive….l’état moribond des souverainetés nationales ne pourra permettre aux citoyens et à leurs dirigeants de faire face aux défis et menaces
Seul un projet de souveraineté au niveau européen permettrait de redonner aux citoyens un pouvoir d’agir sur le réel. »
https://www.contrepoints.org/2015/10/22/226251-union-europeenne-il-faut-réconcilier-federalisme-et-souverainete Encore faut-il que les peuples soient conscients de cette necessité…..et que les Français sollicitent les candidats à l’élection présidentielle sur leur projet dans ce domaine : sortir de ‘UE ou réformer l’UE pour en faire un espace de coopération entre ses membres et une puissance compétitive avec les grands pays actuels (USA,Chine…) et émergents ?

11-Solidarité :  Au delà d’une prise de conscience de l’urgence de bâtir une solidarité européenne face aux crises http://www.lesechos.fr/17/03/2016/LesEchos/22152-039-ECH_rebatir-une-solidarite-europeenne-face-aux-crises.htm il est temps de programmer une harmonisation progressive dans tous les domaines vitaux ( social , fiscal …) et d’installer , pas à pas, un esprit de collaboration en lieu et place de l’esprit actuel de compétition dont chacun peut constater les dégats !

12-Subsidiarité : « Le principe de subsidiarité vise à privilégier le niveau inférieur d’un pouvoir de décision aussi longtemps que le niveau supérieur ne peut pas agir de manière plus efficace.Le principe de subsidiarité vise à assurer une prise de décision la plus proche possible du citoyen en vérifiant que l’action à entreprendre au niveau européen est justifiée par rapport aux possibilités qu’offre l’échelon national, régional ou local. Ce principe a été conçu pour rapprocher les lieux décisionnels des citoyens et éviter l’éloignement des lieux de pouvoir »
http://www.touteleurope.eu/actualite/qu-est-ce-que-le-principe-de-subsidiarite.html
Ce principe devait servir de base à la construction de l’UE ! Quand on voit la façon dont il a été dévoyé il est plus que temps que les peuples s’en saisissent pour en comprendre tout le sens et s’engager dans un processus de RECONSTRUCTION d’ une indispensable EUROPE !
___________________________________________________________
En conclusion les élections américaines confirment une tendance observée depuis un certain temps dans la plupart des pays : Le peuple a marre des poitiques professionnels déconnectés de la réalité. Un monde s’effondre devant nous, un système s’effondre! L’Europe doit se ressaisir ! l’Europe doit avoir une politique globale et se poser en alter égo des US en reprenant dans la (probable) politique américaine ce qui peut etre favorable ( régulation d’une mondialisation sauvage) et en anticipant les conséquences de la fermeture progressive du « parapluie » américain … perspective qui devrait nous inciter à reprendre rapidement les choses en main !
Pierre Ygrié
12 novembre 2016

Publicités

15 réflexions au sujet de « Europe first ! »

  1. L’Europe est morte… Vive l’Europe ! ….
    Tout reste à faire, tout est ouvert. Et Donald T. nous offre un vaste terrain de « jeu » en effet, d’actions et de réflexions.
    « The Times They Are a-Changin » as Mr Dylan -Nobel Prize in Literature 2016 (!) – sings…

    J'aime

  2. Coucou, bonsoir Pierre ! très bien ton blog mais …
    Comme tu le soulignes si bien l’europe est bien loin des valeurs que nous avons, c’est la mondialisation, c’est le max de fric aujourd’hui encore que s’il était arrivé hier c’eut été plus judicieux. Cette europe qu’on nous a imposée  » traitreusement  » répond exactement à nos craintes les plus noires, alors aller plus loin avec les même c’est niet ! Il nous faut mettre en route l’Europe des peuples ! Il nous faut tous devenir « citoyens du monde » sinon on en crèvera. Arrêter les comédies genre coop21 et se retrousser les manches ! Comment un candidat de droite peut il avoir le culot de proposer de supprimer tout ce qui permet de un peu canaliser les méfaits de l’europe, de supprrimer le principe de précaution, d’aller tâter du gaz de schiste de faire payer au peuple une grande partie des cotisations sociales par une hausse de la TVA ? Il faut être fou ou menteur pour ne pas comprendre que malheureusement l’avenir de l’homme est dans la décroissance.
    J’ai entendu un seul candidat le suggérer c’est mélanchon, il évoque le principe vert qui sera dans sa constitution qui consistera à ne consommer chaque année que ce que la terre peut renouveler, qui en dehors de lui ose y penser ? Le toujours plus est bien terminé il faut s’y faire, le reste à mon humble avis n’est que palabres !

    J'aime

    1. Harmonisation des salaires européens faut pas « galléger » ! Commençons par harmoniser les salaires hommes/femmes en france A ce sujet Mélanchon dit « je le fais et avec le surplus des cotisations sociales je donne la retraite à soixante ans pour tous. C’est pas que je ne veux parler que de lui c’est que c’est le seul à proposer de le faire !

      J'aime

      1. Bonjour Pierre,
        Nous ne nous connaissons pas avec Renée, (mais tu connais tellement de monde !) mais je pense qu’elle a raison. J’irai plus loin encore. En plus des salaires ce sont les règles du jeux qui doivent s’harmoniser.
        Même les « footeux » l’ont compris car personne n’accepterai que les équipent n’aient pas le même nombre de joueurs, que certains aient des chaussures à crampons et pas les autres…
        Je préfère la coopération à la compétition économique. On ne se refait pas !
        Tiens toi au chaud, ce matin à Montrodat nous avions -9° !
        Et bravo pour ton blog et aussi pour l’article de l’UFC que Choisir. Il y en a qui comprennent !
        Paul

        J'aime

  3. Merci pour vos commentaires, Marie,Renée et Paul ….Ils me confortent dans mes convictions de construire une autre Euroe , l’Europe des citoyens…..à condition que les citoyens montent au créneau et disent ou plutot »crient »leurs idées pour constrire cette nouvelle Europe et ne se contentent pas de jeter des slogans anti Europe …. il y a beaucoup de gens pour dénoncer et beaucoup moins pour proposer !
    L’investiture de Donald Trump hier me conforte dans l’absolue necessité de refaire l’Europe et , pour ce qui nous concerne, de « médiatiser » cette conviction car, pour moi, on n’a pas le choix ! Coincée entre Poutine et Trump les pays européens n’ont pas d’autre choix que de s’organiser . Nationalisme et protectionismes sont , selon moi, porteurs de conflits majeurs, y compris en Europe (cf guerres de 14 et de 40)
    https://www.wsws.org/fr/articles/2016/jui2016/pers-j06.shtml

    Alors que faire ? A notre niveau je vous propose de « crier » DEBOUT L’EUROPE ! Et auprès de qui ? Prioritairement de nos jeunes !!! et bien sur les candidats aux présidentielles et aux législatives !

    Pensons à nos jeunes ! Ce sont eux qui peuvent (re) construire l’Europe ; Nous ne ne pouvons que les ENCORAGER à le faire et ce ne serait déjà pas si mal !
    En 2007 j’avais écrit un petit compte rendu suite à un colloque auquel j’avais participé à Bruxelles . J’en fais ci-dessous un copier/coller sans prétention mais au point où on en est, si l’on souhaite participer, même très modestement , à la construction d’une AUTRE EUROPE toutes les idées positives, même utopiques, sont bonnes à prendre
    Je persiste et je signe : EUROPE FIRST !!!!
    —————————————————————-

    Contribution du 4 déc 2007 au Forum REP
    ( Réalités Européennes du Présent)

    Le colloque REP des 30 nov & 1er déc 2007,que j’ai trouvé passionnant, m’a permis de réaliser l’ignorance abyssale des citoyens (dont je suis !) des deux « facettes » d’une culture européenne au sens large ,les apports du passé ( le « patrimoine » ) , et un projet d’avenir (le « testament ») dramatiquement absent et donc à construire ensemble !

    Je ne connais rien des « arcanes » de l’UE et encore moins des systèmes éducatifs, fondements de toute culture, des pays membres .Mais comme il faut, selon l’expression de Martine Méheut ,un « regard utopique pour changer les choses »,je vous soumets deux pistes de réflexion d’un citoyen candide sur le « rapprochement » des citoyens et de l’Europe ; l’une concerne l’ensemble des citoyens et des relations avec leurs élus , l’autre plus spécifiquement les jeunes dont le déficit culturel actuel peut être dangereux pour l’avenir même de la construction européenne

    1-La dynamisation des relations entre les citoyens et leurs représentants par l’outil Internet :

    L’Internet, outil naguère inconnu ,permet aujourd’hui une amorce de dialogue entre les citoyens et leurs élus .A mon niveau de citoyen rural retraité dans un petit village de Lozère (département de très loin le moins peuplé de France ) ,j’utilise cet outil ,bien qu’en bas débit (un frein supplémentaire !) pour « interpeller » les élus, à tous les « étages » de souveraineté :
    ■-la commune : signalement de dysfonctionnements accidentels ou non « communiqués » , suggestions …
    ■-le département :j’adresse en moyenne 2ou 3 mails par an à tous les conseillers généraux .
    ■-les parlementaires lozériens et plus particulièrement le député de ma circonscription auquel je fais régulièrement des propositions et qui me répond systématiquement
    ■-le gouvernement (plus rare !) ; j’ai proposé récemment au président de la république (qui a répondu) une idée de « Lozère département pilote en développement durable »
    ■-les parlementaires européens ; démarche plus récente et plus « compliquée » car la quasi-totalité des citoyens, je suppose,ignorent le nom du député européen qu’ils ont élu ! Il faut donc être particulièrement motivé ! N’empèche :Internet permet de les « localiser » Après une première tentative infructueuse en 2006 j’ai écrit début octobre aux députés de ma circonscription sur un sujet qui me tient à cœur, les pesticides, à l’ordre du jour du parlement fin octobre ; j’ai eu l’heureuse surprise de recevoir une réponse très argumentée et m’encourageant à continuer à m’investir sur le sujet .J’en déduis que le dialogue à ce niveau est possible et que , si l’on souhaite dynamiser la relation « citoyen ►◄ parlementaire européen » une vaste campagne d’information et de sensibilisation s’impose !

    2-Comment faire aimer l’Europe aux jeunes ?

    Question centrale dont la réponse n’est pas évidente tant le désenchantement des jeunes d’aujourd’hui contraste avec l’enthousiasme des jeunes d’il y a plus de 40 ans (dont j’étais !)
    On ne peut amener les jeunes à s’intéresser à l’Europe qu’en leur en parlant AUTREMENT et en les impliquant réellement (et pas avec des « discours » !) dans la construction de l’avenir .Parler « autrement » de l’Europe implique la mise en place de moyens éducatifs leur permettant de se sensibiliser progressivement aux vrais apports de l’Europe et de s’investir ensemble sur des sujets vitaux,tel que,par exemple, celui du développement durable

    2-1 : Les apports de l’Europe
    a) Les apports du passé
    Ils peuvent être valorisés à partir des messages délivrés lors du colloque ,plus particulièrement par Martine Méheut et le professeur Robert Picht .Ces messages ,bien « enseignés », peuvent réveiller l’enthousiasme consubstantiel à leur age ,même s’il peut paraître parfois bien émoussé .
    b) Les apports futurs
    Le respect de la vie,au cœur même de toutes les valeurs européennes, ne pourrait-il pas servir de tremplin à une réflexion globale sur la préservation de la vie au sens large (du végétal à l’homme) ? Pourquoi le « testament » européen ne portrait-il pas en lui un projet universel de préservation de la vie sur terre ? Faire réfléchir ensemble les jeunes européens sur ce sujet me parait être de « nécessité européenne vitale » pour plusieurs raisons :
    ■-le sujet intéresse les jeunes ,y compris les petits ; je l’ai constaté avec mes petits enfants ,plus « affûtés » que moi dans certains domaines ; plus le temps passe plus je suis persuadé que nous avons à apprendre de nos petits enfants !
    ■-c’est le type même de sujet où l’Europe peut »importer » des éléments factuels sur ce qui se fait ailleurs en matière de (non) développement durable et « exporter » le résultat de ses réflexions et le témoignage de ses actes !
    ■-une réflexion sur le développement durable induit automatiquement une réflexion sur le
    développement tout court … et une redéfinition du développement (satisfaction des
    besoins vitaux de tous les humains) et de ses instruments de mesure .Davantage
    « perméables » aux valeurs de solidarité que bon nombre d’adultes ,les jeunes sont à mon
    avis mieux armés pour faire une analyse critique du sacro saint PIB en distinguant bien le
    vrai PIB du faux PIB ( un peu comme le bon et le mauvais cholestérol ! ) et promouvoir
    d’autres indicateurs,tels que l’IDH ( Indicateur de Développement Humain) plus à même,
    selon moi, de rendre compte de la réalité car prenant en compte deux éléments constitutifs
    de tout développement individuel et collectif ,la santé et l’éducation.
    2-2 : L’adhésion des jeunes à une « autre Europe » par la problématique du développement durable ?
    Sous réserve de réduire considérablement les freins bureaucratiques et culturels de certains systèmes d’éducation ,des pistes peuvent être lancées 
    a)-Créer une matière « Europe et développement durable » dans les programmes d’éducation des Etats membres
    b-Placer la problématique du développement durable (au sens large de « croissance écologique » ) au cœur des échanges entre jeunes européens
    ■ échanges physiques :faire du développement durable une « matière obligatoire » de tous les échanges :
    -l’introduire dans les programmes existants
    -créer de nouveaux programmes orientés exclusivement sur le sujet
    ■ échanges virtuels :création de plates formes virtuelles d’échanges « Europe et développement durable » en sériant les problématiques tant le sujet est complexe ? Pourquoi ne pas s’inspirer, par exemple, du « découpage » du grenelle de l’environnement  en 6 ateliers ?.Les résultats des travaux des 6 ateliers ,en ligne sur le site du ministère français de l’écologie,du développement et de l’aménagement durables pourraient constituer un embryon de « matière à réfléchir » pour les élèves,étudiants et enseignants qui se lanceraient dans cette aventure ! Quels élèves ? Quels étudiants ? Quels enseignants ? Outre les programmes existants et à créer ,on pourrait aussi,(peut-être ??) octroyer des budgets spécifiques aux établissement des villes jumelées pour dynamiser ce type de démarche ???

    ————————————————————–

    Voilà en toute méconnaissance de cause et en toute « utopie » ces quelques réflexions sur un forum auquel je souhaite un grand succès et sur lequel je pense pouvoir revenir malgré
    la contrainte,de plus en plus insupportable , du bas débit (x)!

    (x),dans une Europe solidaire,il devient de plus en plus indispensable de disposer sur l’ensemble du territoire (et donc en Lozère ,département symbole de la ruralité s’il en est !) d’informations fluides et abondantes C’est à partir d’informations,véritable « matière à réfléchir » que s’élaborent de nouveaux services et que se concrétise la capacité d’innovation des individus et des communautés .Or l’innovation est un élément clé du changement .Il est avéré aujourd’hui que 25 à 50% de la croissance française est directement liée au numérique (source iEurope) que 45% de l’accroissement de la compétitivité d’une entreprise est liée à l’introduction du numérique (source OCDE) ; sans numérique, on s’ampute donc de la moitié de sa capacité de développement !

    Pierre Ygrié
    4 déc 2007

    J'aime

    1. 2-Comment faire aimer l’Europe aux jeunes ?
      Les dirigeants européens ont-ils envie de faire aimer l’Europe, soumis qu’ils sont aux pressions des multinationales au point de renoncer à bien des progrès ? Juste un exemple. Les Apiculteurs et nombre de scientifiques dénoncent certaines molécules contenues dans des pesticides. Une belle mobilisation citoyenne permet de gagner … un moratoire, donc au moins un peu de temps. En fait ce recul apparent de l’industrie chimique cachait une entourloupe : un nouvel assemblage de molécules est autorisée par l’Europe en catimini.
      Après analyse il s’avère que c’est du pareil au même.
      Cette Europe là ne fera rien pour se faire comprendre donc se faire aimer.
      Stéphane Hessel avait bien amorcé une « révolte », mais bien vite balayée par les médias ou plutôt oubliée.
      Il n’est pourtant peut-être pas si loin le temps où les peuples « d’en bas » (comme disait un certain premier ministre) se soulèvera face au pouvoir du fric.
      J’ai hâte !

      J'aime

  4. Je ne sais si tu te souviens au moment des Grenelles de l’environnement je te disais avec humour mais non ce sont les Greluches de l’environnement ! Eh bien tu vois bon nombre d’années plus tard je me marre toujours ! Dis moi ce qui a progressé ? Depuis nous vivons chaque année, l’année la plus chaude depuis le début des relevés météo.
    Je te livre ce qu’en dit Mélenchon crûment « eh bien, qu’ils s’en aillent tous » je pense aussi que c’est la seule et unique solution pour s’en sortir IL FAUT COMMENCER PAR LES SORTIR TOUS !
    On ne confie pas une crèche à un pédophile ni l’avenir écologique, économique et social à nos barons de l’industrie. Tu aimes toujours autant les slogans d’où qu’ils viennent je te laisse apprécier « l’europe first » moi je dirai plutôt la planète et tout son contenu first ! Pour trump on s’arrangera de le mettre en orbite ! Je pense sincèrement que bon nombre de nos concitoyens on fait définitivement le tour de notre monde de consommation complètement débridé. Nous voulons du concret, des résultats, des progrés, ras le bol des colloques où l’on ne décide de ne rien décider et de se revoir la prochaine fois ! Toutes ces réunions ne font avancer que les chaînes hôtelières et les compagnies d’aviation.
    Et l’Europe là dedans ? D’abord quelle Europe ? Celle du coup d’état de sarkozy ? Tu vois bien que je peuple n’est même pas concerné par cette mascarade. Ils ont fait l’europe et le monde de la finance à nous de faire ceux des peuples.

    J'aime

    1. Eh ben je vois que même avec un seul article ce petit blog fonctionne ! Merci les ami(e)s et continuons à … croire en l’Europe ( NOUS N’AVONS PAS LE CHOIX!) et à lancer des idées pour qu’elle change ! CHANGER L’EUROPE ! voilà un slogan qui me plairait bien ! Comment ?
      1-en listant les aberrations actuelles ;;;;une très longue liste… en résumé un SCANDALE! je suis d’accord sur le DIAGNOSTIC
      2- Jeter des idées pour écrire l’ORDONNANCE ! pas facile mais il y a des pistes : nos propres idées, les programme des candidats, les mouvements actuellement en recherche ……mais que l’on ne connaît pas car non médiatisés etc Il y a du boulot mais çà vaut le coup ….Courage !!

      J'aime

    1. DIEM25 ! Un mouvement de plus !!
      J’y vois Suzan George qui milite à Attac. La difficulté sera de rassembler (expression très à la mode) ces idées autour d’UN projet cohérent.
      Si je reste fidèle à Attac, je me désole de voir que lors des quelques actions entreprises localement nous nous retrouvons toujours entre convaincus, toujours les mêmes … dont le nombre reste tristement stable. Peu de citoyens vont chercher des infos différentes de celles dont la télévision nous abreuve.
      La presse écrite se meurt quand elle n’est pas sous contrôle du monde de la finance. Et sur internet le meilleur côtoie le pire. C’est pourtant là que se déroule la grande encyclopédie du monde. Un monde qui pourrait être libre. Pourtant n’est-il pas sous l’hégémonie de Google ? Une petite visite ici :
      https://framablog.org/2016/10/03/degooglisons-saison-3-30-services-alternatifs-aux-produits-de-google-co/
      peut nous en libérer. Mais allez donc dire que vous utilisez QWANT et non pas « Gogole » … c’est quoi ça ?
      J’aime bien le slogan de ce groupe avide de « libre » : La route est longue mais la voie est libre…
      Encore un clou que j’essaie d’enfoncer. Hélas je n’ai qu’un petit marteau !

      Ps : ce blog lui-même ne connait qu’un seul moteur de recherches, ici au bas de la fenêtre de « Laisser un commentaire » … vous avez dit hégémonie ?

      J'aime

  5. Bon parlons peu mais parlons bien !
    Depuis pas mal de temps on entendait tout le monde ou presque qui était dégoûté de la droite comme de la gauche du bipartisme etc… Certains même commençaient à comprendre qu’on puisse voter FN. Parce que jamais essayé, en dehors de toute compromission (sic) !
    Ben maintenant on a un candidat qui a le programme qui convient qui n’est pas raciste, qui ne semble pas (soyons prudents) traîner une batterie de cuisine : C’est Mélenchon ! Bon sang de bonsoir allons y, avec lui oui on pourra construire quelque chose qui aura à voir avec le peuple ! Pourquoi ne pas imaginer qu’il puisse entâmer l’europe des peuples !
    Papet tu dis toujours « c’est pas parce que les choses sont difficiles… Alors chiche faisons le !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s